Fiches

FICHE N°8 : ACCORD DES COULEURS


Les adjectifs de couleur simples, c’est‑à‑dire en un seul mot, s’accordent, en genre et en nombre, avec le mot (nom ou pronom) auquel ils se rapportent : une chemise blanche, des placards blancs, une voiture verte, des nappes bleues, des cheveux noirs.

Mais les noms employés comme adjectifs de couleur sont invariables : des bottes marron, des stylos orange (« marron » et « orange » sont des noms).
Ce sont souvent des noms de fruits, de fleurs, d’éléments naturels évoquant une couleur, comme les minéraux : des assiettes turquoise, des coussins saumon, des chaussettemoutarde.

Il y a néanmoins 7 cas particuliers : écarlate, fauve, incarnat, mauve, pourpre, rose et vermeil. Des rubans roses, des joues écarlates, des lèvres incarnates (c’est‑à‑dire « rose vif »).
« Fauve », « incarnat » et « vermeil » sont en effet de véritables adjectifs qui sont ensuite devenus des noms : il est donc normal de les accorder.
« Écarlate », « mauve », « pourpre » et « rose » employés pour désigner une couleur, sont aujourd’hui assimilés à de véritables adjectifs et s’accordent.

L’adjectif « châtain » s’emploie surtout au masculin. Le féminin « châtaine » existe, mais il est rare et considéré comme littéraire une chevelure châtain (ou, rare, châtaine).
Au pluriel, cet adjectif s’accorde : des cheveux châtains.

Les noms employés comme adjectifs de couleur sont, eux, en général invariables (des chaussettes orange).


L’adjectif « kaki », lui, est invariable parce qu’il a été emprunté à une langue étrangère : des vestes kaki

Les adjectifs de couleur composés, c’est‑à‑dire formés de deux mots, sont invariables : les deux termes ne se mettent donc ni au féminin ni au pluriel.
Le second terme, qui peut être un adjectif ou un nom, précise la nuance.

Une robe bleu foncé, des étiquettes bleu clair (« foncé » et « clair » sont des adjectifs). Des rideaux bleu ciel, des chaussettes vert pomme (« ciel » et « pomme » sont des noms).
Si ces deux mots sont eux‑mêmes des adjectifs de couleur, ils sont également invariables, mais il faut ajouter un trait d’union : de l’encre bleu‑noir, des assiettes bleu‑vert.

L’adjectif « bleu » a donné le nom « bleu », et non l’inverse. Ce n’est pas un nom employé comme adjectif, mais un véritable adjectif. Il est donc normal de l’accorder : une voiture bleue, des volets bleus.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: